compteur de visite

Les armoiries des femmes L'écu parti Retour à l'accueil

La forme de l'écu

Contrairement à une idée répandue, les femmes ne portaient généralement pas l'écu en forme de losange, mais celui de forme ordinaire, dit français, qui a la forme d'un triangle vertical dont la partie inférieure est plus où moins arrondie et se termine en pointe. Quoi qu'il en soit, la forme adoptée semble n'avoir eu qu'une importance relative, une même personne pouvant employer des écus de formes différentes selon l'époque. En dehors de l'écu français, on peut donc trouver des écus en losange, ...

1335
Marguerite de Picquigny,
épouse de Gaucher de Noyers,
les petits écus sont
aux armes de son
ascendance maternelle
parti,
au 1, de Noyers,
& au 2, de Picquigny,
entouré de Brabant, Brienne,
Châtillon & Châtillon-Saint-Pol

1362

S. IEANNE
Jeanne d'Armagnac
épouse de Jean de Berry
parti de Berri & d'Armagnac
1591

Catherine de Bourbon,
sœur d'Henri IV
princesse de Navarre
parti de France & de Navarre

1395
Marguerite de Bourgogne,
comtesse de Flandre,
épouse de Philippe le Hardi,
duc de Bourgogne,
fils de Jean II le Bon
parti,
au 1, coupé de France
& de Bourgogne
& au 2, de Flandre

... carrés (dont le port était en principe réservé aux chevaliers bannerets*), ...

1450
Jeanne Chabot,
dame de Montsoreau,
épouse de Jean de Chambes
parti, au 1,
semé de fleurs-de-lys d'argent,
au demi lyon du même,
armé, lampassé & couronné
de gueules brochant**
& au 2, d'or,
à un chabot & demi de gueules

... voire même circulaires, ...

1442
Jeanne de Werchin,
épouse de Henri de Melun
parti,
au 1, coupé
de Melun & d'Antoing,
& au 2,
de Werchin

... ou encore polygonaux.

1345
Jeanne de Ponthieu,
épouse de Jean de Vendôme
parti, au 1,
d'argent au chef de gueules,
au lyon d'azur, armé,
lampassé & couronné d'or
brochant, & au 2,
bandé d'or & d'azur de six pièces,
à la bordure de gueules

L'écu accompagné

L'écu peut encore être entouré d'écus plus petits, qui illustrent l'ascendance de manière détaillée : ainsi l'on retrouve une partie de l'arbre généalogique de Jeanne de Bretagne sur l'avers de son sceau : à dextre, ses grands-parents paternels, Artus II de Bretagne et Marie de Limoges, à senestre, ses parents Gui de Penthièvre et Jeanne d'Avaugour. Au contre-sceau, l'écu est composé de ses propres armes accolées à celles de son père. Les armes de son mari, Charles de Blois, sont donc totalement absentes de ce sceau.


d'hermine, accompagné
de Bretagne, de Penthièvre,
de Limoges, & d'Avaugour
1369
Jeanne de Bretagne,
épouse de Charles de Blois.
Penthièvre & Limoges
pour son père,
Avaugour pour sa mère.




au contre-sceau,


parti,
au 1, d'hermine
& au 2, du même,
à la bordure de gueules



* Seigneur qui pouvait lever bannière pour réunir ses vassaux
** D'après Rietstap. Pour sa part, Bouly dit : "Chambes-Montsoreau porte d'azur femé de fleurs-de-lys d'or, au lyon du même brochant."

Les armoiries des femmes L'écu parti Retour à l'accueil