compteur de visite

Seigneurs et fiefs auvergnats

La vicomté

Le comté

Le dauphiné

Le duché

L'évêché

Retour à l'accueil

Vers 955, Guillaume Tête d'Étoupe, duc d'Aquitaine, comte de Poitou et d'Auvergne, soucieux d'assurer ses arrières avant la reconquête de Poitiers, convoque les "seniores arvernensi", les Grands d'Auvergne. Réunis à Ennezat autour de l'évêque Etienne, ses turbulents vassaux lui jurent fidélité. Mais ils vont préférer servir leurs propres intérêts, constituant par la force des domaines féodaux, jusqu'à devenir les seigneurs d'Auvergne.

Le système féodal émerge des restes de l'Empire carolingien, favorisé par la faiblesse du pouvoir central et poussé par l'accroissement démographique et économique. On se partage les terres anciennes et l'on défriche de nouvelles terres. Les buttes se couvrent de tours et de castels érigées par des petits seigneurs, souvent issus de la paysannerie, ayant une terre en alleu.

Si la plupart de ces familles ne règneront jamais que sur les quelques hectares entourant leur château, d'autres en revanche, tels les Montboissier, La Fayette ou La Tour, joueront un rôle prépondérant dans la province d'Auvergne comme dans l'Histoire de France.


A / B / C  / F / G / H / I / J  / L / M / N / O  / P / R / S  / T / U / V


Dalmas


Aubière

Seigneurie située près de Clermont, que la maison de Dalmas tint aux XIV et XVe siècles.
d'or, à une fasce de sable
Dienne


Chavagnac

Seigneurie située près de Murat, que la maison de Dienne tenait aux XIV siècle. Cette famille de haute chevalerie est connue depuis la première croisade.
d'azur, à un chevron d'argent, accompagné de trois croissants d'or
Dorette


Dorette

Seigneurie située dans la paroisse de Brénat, où la maison de Dorette vivait en 1382.
d'argent, au sautoir de sable, accompagné de quatre croix potencées de gueules
Escot


Cournon

Seigneurie située près de Clermont, que la maison d'Escot tenait en 1240. Cette maison, connue depuis 1191, tint aussi entr'autres Durtol, Tallende & Pérignat.
d'azur, à une croix ancrée d'or
Estaing

Estaing

Famille ancienne, connue en Rouergue depuis l'an mil. Elle joua une rôle considérable en Auvergne, où elle tint de nombreuses seigneuries comme Murol, Ravel & Ennezat. Les armes de France, au chef d'or pour brisure, lui furent concédées par Philippe-Auguste à la bataille de Bouvines. Cette maison, qui compte moult représentants illustres, s'est éteinte à la fin du XVIIIe siècle.
d'azur, à trois fleurs-de-lys d'or, au chef du même

Retour à l'accueil