compteur de visite

Seigneurs et fiefs auvergnats

La vicomté

Le comté

Le dauphiné

Le duché

L'évêché

Retour à l'accueil

Vers 955, Guillaume Tête d'Étoupe, duc d'Aquitaine, comte de Poitou et d'Auvergne, soucieux d'assurer ses arrières avant la reconquête de Poitiers, convoque les "seniores arvernensi", les Grands d'Auvergne. Réunis à Ennezat autour de l'évêque Etienne, ses turbulents vassaux lui jurent fidélité. Mais ils vont préférer servir leurs propres intérêts, constituant par la force des domaines féodaux, jusqu'à devenir les seigneurs d'Auvergne.

Le système féodal émerge des restes de l'Empire carolingien, favorisé par la faiblesse du pouvoir central et poussé par l'accroissement démographique et économique. On se partage les terres anciennes et l'on défriche de nouvelles terres. Les buttes se couvrent de tours et de castels érigées par des petits seigneurs, souvent issus de la paysannerie, ayant une terre en alleu.

Si la plupart de ces familles ne règneront jamais que sur les quelques hectares entourant leur château, d'autres en revanche, tels les Montboissier, La Fayette ou La Tour, joueront un rôle prépondérant dans la province d'Auvergne comme dans l'Histoire de France.


A / B / C  / D / E / F / G  / H / I / J / L / M  / N / O / P / R  / S / V


Thiern


Thiers

Très ancienne vicomté, dont les seigneurs eurent aussi Montpensier, Aigueperse et Vollore, entr'autres lieux. Ils descendaient des vicomtes d'Auvergne et devinrent comtes de Châlon en Bourgogne.
d'or au lion de gueules

Pierre Audigier (qui était historien, et non héraldiste, cf. bibliographie) leur attribue "... d'azur, au lion de gueules", ce qui constituerait une infraction aux règles du blason.

Tournemire


Tournemire

Ancienne seigneurie, située près de Salers, connue au XIe siècle. Elle aurait fait souche dans le Penthièvre au XIIe siècle, & fût acquise avant la Renaissance par la famille d'Anjony.
d'or à trois bandes de sable, à la bordure de gueules chargée de onze besans du premier, au franc-quartier d'hermine
Tourtoulon


Tourtoulon

Seigneurie située près d'Aurillac, berceau de la famille de Tourtoulon, connue depuis 1284.
d'azur, à la tour d'argent, ouverte, ajourée & maçonnée de sable, sommée d'un guidon du second, la hampe d'or posée en bande, accompagnée de trois tourterelles aussi d'argent, l'une contournée & posée au canton dextre du chef, les deux autres affrontées & accostant la tour, & une molette d'or en pointe
Tourzel


Allègre

Ancienne seigneurie, attestée en 1122, elle échut en 1361 à Jean, duc d'Auvergne & de Berry, qui la donna à la maison de Tourzel, près de Vodable.
Armes de Tourzel d'Alègre : de gueules, à la tour d'argent, ouverte & maçonnée de sable, accompagnée de six fleur-de-lys d'or, posées en pal
Trazenies


Champetières

Seigneurie située près d'Ambert, possédée en 1246 par la maison de Trazenies, éteinte par la suite dans celle de Montboissier.
bandé d'or & d'azur de six pièces, à l'ombre de lyon brochant, à la bordure engrelée de gueules
Usson

Usson

Seigneurie située prés de Craponne. Les seigneurs d'Usson, connus dès 1245, furent aussi coseigneurs de Neschers.
de gueules, à l'huis d'or, ferré & clouté de sable

Un blason figurant sur une fontaine du village d'Usson laisse voir deux étoiles apposées au-dessus de l'huis, peut-être inspirées, par erreur, des armes d'Ussel de Châteauvert (Limousin), d'azur à une porte d'or & trois étoiles du même, 2 en chef & 1 en pointe (Rietstap). Les lignes horizontales gravées ici dans la pierre symbolisent l'azur, en héraldique, l'or étant représenté par des pointillés. Gueules devrait être figuré par des lignes verticales.


Retour à l'accueil